Hainaut

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher
HPa-question.png

Cette page est en attente de contributions... (ou simplement de relecture)

Si vous souhaitez apporter votre contribution à cet article, ou faire une demande de création de compte,

contactez mailto:hainautpedia@gmail.com, ou également sur facebook

Histoire (synthèse)

Le comté de Hainaut - Comitatus Hanoniæ, le Hennegau - est un ancien comté qui relevait du Saint-Empire romain germanique, qui se trouvait en bordure du royaume de France.

Le territoire du comté de Hainaut fut occupé par les Nerviens avant d'être conquis par Rome durant la guerre des Gaules. Plus tard, il constitua un pagus de la Civitas Nerviorum.

En 843, par le traité de Verdun, la région revient à Lothaire Ier. L'Escaut étant la frontière occidentale de son territoire.

Le Hainaut est un comté dérivé de la Civitas Cameracencis (la cité de Cambrai), elle-même issue du territoire des Nerviens, celtes de la Belgique Seconde, que les armées de Jules César battent sur la Sabis (peut-être la Selle (affluent de l'Escaut) ou la Sambre) en 57 av JC. Le Pagus Haenonsis est cité la première fois dans la Vie de saint Aubert, évêque de Rouen, écrite vers 720 par Aigrard, moine hagiographe.

Le 11 mai 1071, luttant contre son beau-frère Robert Ier de Flandre, comte usurpateur de Flandre, la comtesse Richilde de Hainaut l'inféode au Prince-Évêque de Liège, en faisant un arrière-fief du Saint-Empire romain germanique.

Le 14 décembre 1083, Richilde remet le pouvoir comtal à son fils, Baudouin VI de Flandre.

Passant entre les mains des

d'Avesnes (1280),
des Bavière (1356),
des Bourgogne (1433)
puis de la maison espagnole des Habsbourg (1468),

le Hainaut est pris à l'Espagne par Louis XIV entre 1659 ( traité des Pyrénées) et 1678 ( traité de Nimègue). Mais au traité de Ryswick (1697), le Roi Soleil restitue une part de ses conquêtes. Le Hainaut est scindé en deux parties. Mons, Ath et Enghien rejoignent les Provinces-Unies. Restent en France Condé-sur-l'Escaut, Valenciennes, Le Quesnoy et Maubeuge. Cette scission perdure de nos jours. Une langue commune, le Rouchi, maintient cependant la cohérence entre Hainuyers.

La partie restée en Belgique (état créé en 1830) devient la province de Hainaut, tandis que la partie française est intégrée dans le département du Nord (59), le 4 mars 1790.

Dénominations

Sa dénomination originelle (pagus Fanomartensis) provient du nom de la localité de Famars située dans sa partie méridionale, alors que le nom actuel dérive de celui d'une rivière qui le traverse, la Haine (Hennegau de Henne, la Haine, et Gau, comté carolingien).

Le Hainaut est donc «maintenant» une région transfrontalière ; à cheval sur la France et la Belgique, correspondant approximativement à l'ancien comté de Hainaut.

Ses habitants sont les Hennuyers ou aussi Hainuyers.

D'après le Comité Départemental du Tourisme du Nord, le Hainaut regroupe les arrondissements de Douai, Cambrai et Valenciennes. Voir cart ci-dessous.

Mais selon wikipédia, l'avesnois pourrait être compris dans le Hainaut. Voir Arrondissements_du_Nord#Arrondissements_et_identités_locales

Hainaut-Nord de France 
http://www.hainautnorddefrance.com/

Hainaut-Nord de France.jpg

CCI «Grand Hainaut» 
http://www.grandhainaut.cci.fr


Voir également : Hainaut (région transfrontalière)