Famars

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher
La mairie de Famars



Chargement de la carte...

Habitant(e) de Famars,

Vous êtes passionné(e) par l'histoire de votre commune, par ses monuments, par son patrimoine culturel, économique, artisanal. Vous souhaitez préserver ses traditions, ses animations...

HainautPédi@ vous propose de contribuer à un projet collectif où chaque commune du territoire à sa place.

Déposez vous-même vos contributions (demander la création d'un compte personnel) ou, plus simplement faîtes nous parvenir vos textes, témoignages, photos, cartes postales

  • à l'adresse de courrier électronique : mail
  • via notre page facebook

Nom 
Famars
Gentilé 
Sarrasin(e)
Site internet 
http://www.famars.fr/
Intercommunalité 
Communauté d'agglomération Valenciennes Métropole
Données statistiques 
Dossier INSEE Famars
Annuaire mairie 
https://www.annuaire-mairie.fr/ville-Famars.html
PNV 
https://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/in/faces/browse.xhtml?query=Famars


 Les informations évidemment non-exhaustives disponibles sur HainautPédi@
Une information erronée ou manquante ? N'hésitez pas, contribuez ! mailto:hainautpedia@vallibre.fr
Patrimoine religieux
Église Notre-Dame de l'Assomption (Famars)
Lieu de culture
Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, Médiathèque de Famars
Associations de la commune
Cercle Historique et Archéologique Sarrasin
Livre(s) évoquant la commune
  • Le Valenciennois meurtri

  • Manifestations organisées sur la commune
     Descriptif
    Trail des SarrasinsDécouverte de 6 km et de 12 km. Marche Nordique.

    Origine du gentilé «Sarrasin»

    Diverses hypothèses sont avancées.

     « Le culte païen était encore vivace au XII° siècle et, après Saint-Waast et Saint-Géry, Saint-Druon (dit Druon de Sebourg 1118-1186)
      voulut faire entrer les gens de Famars dans le giron de l’église catholique (vers 1170). Il rencontra une telle résistance 
      qu’il dit de ces récalcitrants qu’ils étaient de véritables sarrasins (pour infidèles)ce serait donc depuis cette époque 
      que les gens de Famars se nommeraient des Sarrasins. »
    
     « Pour les populations de la région tous les envahisseurs venus piller les contrées du nord étaient des Sarrasins, 
     même si ceux-ci étaient des Normands venus des pays scandinaves. Dans les récits épiques du moyen age, le Sarrasin 
     est synonyme de païen,  terme qui regroupe les Romains aussi bien que les autres envahisseurs. 
     Le Sarrasin est quelqu’un qui a envahi, un jour notre région et s’y est fixé». Fin de citation
    

    Mais comment établir un lien entre le fait que la région ait été envahie par des barbares ou des romains et le nom de Sarrasin donné aux habitants de Famars ?

    Tentative d’explication 
    Les armées romaines étaient à une époque constituées principalement de Laeti d’origine germanique ou même Nerviennes . Ces troupes auxiliaires (auxilia) étaient recrutées dans les pays conquis dont certains du bassin méditerranéen et d’Afrique .Ces soldats pouvaient acquérir la citoyenneté Romaine après 25 ans de service et disposer de terres à entretenir. Il se pourrait donc, simple hypothèse, que des Sarrasins, Maures ou Barbares aient entretenu des terres à Famars et que le nom des habitants en découlerait.
    • Une troisième hypothèse , très récente (7 juin 2013) , a été émise par M. Clotuche Raphaël de l’INRAP, directeur des fouilles archéologiques de Famars vous la trouverez dans un article du blog http://hanwide.unblog.fr/?p=907

    Historique

    (À compléter)

    Les thermes antiques 

    Le 10 août 1823, suite à de nombreuses découvertes effectuées depuis 1771 par Joseph le Hardy dans l’enceinte de l’ancienne forteresse : à savoir Hypocauste, statuettes, salle souterraine, chambres, fourneaux..., une société de fouilles est créée. Elle est constituée de 125 actionnaires, 281 actions à 5 FRF sont éditées. Les découvertes vont s’accélérer, le cours des actions monter rapidement. Elles seront doublées en 1825.

    Tous les objets, statuettes, fibules, médailles, cuirasse, monnaie seront vendus le 24 Mai 1828 dans la soirée à la Mairie de Valenciennes. On ne parlait pas encore de sauvegarde du patrimoine, il s’agissait de recherches à but lucratif, une recherche de trésors.

    Le 12 Janvier 1825, Deux salles de bains sont découvertes, Ces thermes sont lambrissés en marbre, les murailles sont enduites de stuc et on y voit encore des couleurs.

    Le chantier reçoit Louis Philippe duc d’Orléans le 23 août 1825 c’est à l’occasion de cette visite que fut commencé le plan général des fouilles.

    Plan des thermes 
    http://numerique.bibliotheque.bm-lille.fr/sdx/num/carton_44-09/ca44-09__01

    En 1833 des médailles sont vendues, L’argent est partagé entre les actionnaires, les fouilles sont comblées.

    Il faudra attendre 1870 pour faire une découverte fortuite, il s’agit de l’aqueduc qui amenait l’eau aux thermes et à la ville de Famars.

    C’est lors de la construction de la voie ferrée Valenciennes /Aulnoye que l’aqueduc fût découvert. Une autre section fût découverte en novembre 1955 au niveau de la route Valenciennes / Solesmes. De nombreuses recherches contradictoires concluent que l’aqueduc prenait ses eaux de plusieurs sources entre Ruesnes et Le Quesnoy...

    C’est peut être cet aqueduc qui se dirige vers [{C|Bavay}} que la tradition orale transmise jusqu’au moyen âge aux oreilles du chroniqueur controversé Jacques de Guise qui est devenu le légendaire souterrain reliant Bavay à Famars. Ce souterrain aurait permis aux Celtes (Gaulois) assiégés par César d’amener des renforts à Famars. Mais ce sont des légendes bien sur.

    Source 
    Tome 1 des publications « Famars 2000 » du Cercle Historique et Archéologique Sarrasin consultable à la médiathèque de Famars

    Patrimoine