Église Saint-Géry

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher
Bookline-03-Saint-Gery.jpg
Tour-beffroi Saint-Géry de Valenciennes
Église Saint-Géry (Contribution photographique Alain Cybertowicz)
Nom  : Saint-Géry
Culte : catholique
Type : église
Architecture : Néogothique romantique
Rattachement : Paroisse Notre-Dame du Saint Cordon
Architecte : N/A
Début de construction : N/A
Fin de construction : N/A
Protection :
Commune : Valenciennes
Pour s'y rendreopenstreetmap


Attention 
Avant la révolution, l'église «Saint-Gery» était un autre monument (détruite vers 1793) et se trouvait à l'emplacement du square Cliquez! Jehan Froissart Cliquez!, là ou se tient le monument dédié au célèbre chroniqueur.


Malgré la légende lointaine, elle n’est pas la plus vieille église car Saint-Géry de Valenciennes est la seconde qui remonte au Moyen-âge. Depuis son origine, elle a conservé 12 piliers de pierre avec leurs chapiteaux, symbolisant les 12 apôtres et une partie de son chœur datant du XIIIème siècle (1285). L’édifice sera partiellement épargné mais quelques transformations seront effectuées. Elle s’inspire d’un style néogothique romantique et s’intègre parfaitement au jardin Watteau et sa fontaine.

Jusqu'au XIe siècle, la partie de la ville située sur la rive droite de l'Escaut constituait la paroisse Saint-Géry. Au début du XIIe siècle, celle-ci fut démembrée au profit de l'église Saint-Nicolas et de l'église Notre-Dame de la Chaussée.

En 1208, une communauté de franciscains, appelés aussi Frères Mineurs ou Cordeliers, arrivent sur la commune de Valenciennes.

En 1220, la comtesse Jehanne de Flandre leur donne le donjon du « Castrum », résidence des comtes du Hainaut abandonné depuis la décision de construire la « Salle-le-comte » (rue de Valenciennes aujourd’hui).

En 1218, c’était l’église des Frères Mineurs de Saint-François.

En 1233, un nouveau bâtiment fut érigé et consacré, sous Jehanne de Flandre dont elle aurait posé la première pierre en 1225

En 1269, Saint-Géry fut transformée en collégiale au bénéfice des chanoines de la Salle-le-Comte, statut qu'elle perdit en 1428 et retrouva au XVIIe siècle.

L'édifice fut réalisé à l'époque flamboyante, avec une galerie-porche et une haute tour coiffée d'une flèche d'ardoise cantonnée de quatre pyramidions d'angle. Il fut détruit durant la Révolution.

En 1802, la voûte du choeur s'écroule.

En 1805, restauration complète.

En 1850, un beffroi est accolé à l’église et un clocher est construit. En effet, l’église ne possédait pas de clocher et la ville ne possédait plus de beffroi depuis l'écroulement de l'ancien Cliquez! beffroi de Valenciennes Cliquez!, en 1843.

Le clocheton au dessus du chœur est démoli et remplacé par la tour qui joua depuis le double rôle de clocher pour l’église et de facto de beffroi de la ville.

En 1918, l'église bombardée est inutilisable mais résiste

En 1953, un incendie détruit la charpente et la toiture

En 1958, deux incendies d'origine criminelle

Le 9 mai 1965, après 5 ans de travaux, l'église est rendue au culte, bénie par Monseigneur H. Jenny, coadjuteur (évêque nommé comme un évêque auxiliaire) de l’archevêque de Cambrai

 Cette église est ouverte tous les jours de 8h30 à 19h00.
L'église est une étape du tour du Saint-Cordon.
D'ailleurs, elle abrite actuellement la statue de la Vierge, patronne de la ville, en attendant la fin des travaux de la Cliquez! Basilique Notre-Dame du Saint-Cordon Cliquez!

Source(s)

À proximité


HPa-question.png

Cette page est en attente de contributions... (ou simplement de relecture)

Si vous souhaitez apporter votre contribution à cet article, ou faire une demande de création de compte,

contactez mailto:hainautpedia@vallibre.fr, ou également sur facebook



Contribution dérivée du site CSPV