Jules Mousseron

De HP@2
Révision de 25 novembre 2023 à 19:28 par Admin (discussion | contributions) (Biographie)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher


Biographie

Jules Mousseron

Jules Mousseron Cliquez! est né le 1er janvier 1868 au "coron Plat" à Denain, mineur de fond toute sa carrière, mais aussi poète en langue rouchi et créateur du personnage Cafougnette.

Le 2 Janvier 1880, il descend à la mine à l'age de douze ans et un jour. Le 1er janvier, date de son anniversaire, étant un jour férié. Il y est tout d'abord employé comme galibot.

Comme mineur, Jules Mousseron a été employé durant 46 ans à la fosse Renard.

Il organisait souvent des soirées entre mineurs dîtes «bachiques» (du nom du dieu Bacchus) à la fin desquelles une collecte était organisée afin d'apporter une aide aux mineurs en difficultés.

En 1886, il rencontre Adélaïde Blottiaux, cousine de son ami Jean-Baptiste Blotteau, celle qui deviendra son épouse. Ils auront quatre filles : Hélène, Denise, Anaïs (et Marie qui décédera à l’âge de 9 mois).

Une fois marié, son employeur, la Compagnie des Mines d'Anzin, lui octroie une habitation moderne et confortable pour l'époque, au sein du Coron Jean-Bart.

En 1899, il crée le personnage de Cafougnette, mineur truculent et généreux, vantard et plein de bon sens dont les histoires font succès lors de représentations publiques.

Parallèlement à son travail à la mine qui l'inspirera grandement, il rédige - tout d'abord à l'intention seule de sa femme, puis d’un large public - des textes, des poèmes, des chansons, en français, puis, sur les conseils de son ami André Jurénil, en rouchi, le patois local, c’est ainsi qu’il connaît le succès.

En 1908, il reçoit les palmes académique.


En 1926, il prend sa retraite de mineur de fond.

En 1936, il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur lors d’une cérémonie au Théâtre de Denain.

En début d'année 1943, il tombe gravement malade et succombe le 23 novembre 1943 d'une pleurésie cardiaque.

En 1946, parution à titre posthume de son dernier recueil.

  • Jules Mousseron est le fondateur et rédacteur en chef de la revue «Le Galibot».

Œuvres

Fêtes commémoratives de la bataille de Denain 19 juillet 1912


Monologues 
·
  • 1899 Cafougnette à Paris
  • 1907 Souvenirs d’une excursion en Suisse
  • 1927 Cafougnette à Ostende
  • 1930 Cafougnette à Bonsecours
  • 1930 Cafougnette garde-champête
  • 1943 Cafougnette in Aéroplane
Extrait 
Au pays des corons »(1907). «Tableau d’hiver»

L’ neig’ su l’ trottoir s’ pose in joncqûre
Qué l’ vint s’impresse d’ ramoner,

L’ guerzin vous espit’ dans l’ figure …
Dieu qu’i fait froid ! in s’ sint glacher !

Un gamin à l’ trist’ rhabillure,
Mince et minape à faire pleurer,

March’ douchett’mint, malgré l’ frodure,
Tout in sortant d’ chez l’ boulinger.

I serre un pain tout caud su s’ vintre.
Sous ses loquett’s el caleur rintre ;

L’ pain tout brûlant li grille el chair.

Oh ! l’ pauv’ tiot fieu, comm’ cha l’amuse !
N’ayant jamais d’ feu dins s’ cambuse,

I n’ara pus si caud d’ l’hiver …

Dans sa demeure, rue Villars
La souris du fond (portrait de Jules Mousseron) par Corneille Theunissen, Musée de Denain.

Hommages

La ville de Denain a créé un géant à l'image de Cafougnette, personnage principal de l’œuvre de Jules Mousseron.

En octobre 2005, Frédérick Malanska, arrière-arrière-petit-fils de Jules Mousseron, crée Cafougnette en bandes dessinées.

En 2007, lors de l’inauguration de la ligne de tramway Valenciennes-Denain, une statue est posée au centre du nouveau rond-point appelé «Cafougnette».

La résidence universitaire du Mont-Houy porte son nom.

Un buste de Jules Mousseron par Élie Raset est visible aux alentours de la Basilique Notre-Dame du Saint-Cordon Cliquez!, rue du Quesnoy

Pour en savoir plus


HPa-question.png

Cette page est en attente de contributions... (ou simplement de relecture)

Si vous souhaitez apporter votre contribution à cet article, ou faire une demande de création de compte,

contactez mailto:hainautpedia@vallibre.fr, ou également sur facebook