Litanie du beffroi

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher

Texte de la litanie du Cliquez! beffroi de Valenciennes Cliquez!

1

 ARSAQUE TIN CAPIAU * PRIX DE ROME * LE SAULE PEINT LE VENT SANS PINCEAU *
 PARFOIS L’ESQUISSE GAGNE CONTRE LE TABLEAU * ON SE SOUVIENT DES BAISERS
 PROMIS, ON OUBLIE CEUX REÇUS * MOI QUI NE SUIS QUE CENDRE ET POUSSIÈRE, JE
 SUIS ENCORE LÀ ET JE PHILOSOPHE * LA FORET JAMAIS NE SE PERD * QU’EN SERA-
 T-IL DE L’HOMME DANS UN MILLION D’ANNÉES ? * LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ *
 LES PÈRES ONT MANGE LES RAISINS VERTS ET LES DENTS DES ENFANTS ONT ÉTÉ
 AGACÉES * LE MEILLEUR MIROIR NE REFLÈTE PAS L’AUTRE CÔTÉ DES CHOSES *

2.

 LE 14 JUILLET UN HOMME JOUAIT DU CLAIRON TÔT LE MATIN * CET HOMME, POMPIER
 VOLONTAIRE, ÉTAIT MON GRAND-PÈRE * LE GERMINAL * D’UNE “BISTOUILLE” DANS
 SON CAFE * QU’IL EMMENAIT SON “BRIQUET” POUR MANGER AU FOND DE LA MINE *
 DU PAIN “D’ALOUETTE” * DU “GALIBOT” ET DES “RACOURCHES” * DES GARS D’ICI *
 POLONAIS, AFRICAINS, ITALIENS ET BIEN D’AUTRES * MERCI A VOS GUEULES NOIRES
 * QUINZE MILLE ÉTUDIANTS AUJOURD’HUI * VALENCIENNES L’ANCIENNE TU CROIS EN
 TON ÉTOILE ET TU AVANCES * DEDANS * DEHORS * DESSUS* DESSOUS * TOUT CE
 QUI S’ÉLÈVE S’ASSEMBLE *

3

 TU AS CONNU LE SATURNISME, L’AMIANTE, LA SILICOSE ET AUSSI MES AMOURS *
 VALENCIENNES... POU TOUDIS * BERCHE DU ROUCHI * VILLE NOUVELLE AUX
 FONTAINES * L’ANNÉE PROCHAINE J’ESPER !, S’VERRE IN PLEIN LEUMIER SUR NOT
 GNOMON FIN, FIER, GRAVE, PARCQU’INLA QUIER, SUR MINT LE MOT DENTELL * LE
 MOMENT OU JE PARLE EST DÉJÀ LOIN DE MOI * LE TEMPS FUIT DE MES MAINS
 COMME LE SABLE AU VENT * EH ! CH’T’I GARS ! * C’EST DANS L’INSTANT IMMÉDIAT
 QU’IL FAUT QUE TU METTES DE L’ORDRE EN TOI-MÊME *

4.

 HEUREUX NUNGESSER ROI DES AIRS * IL OUVRE LA FENÊTRE. UN INSTANT APRÈS IL
 REVIENT DE PLUSIEURS HEURES DE VOL * MERCI CHARLES D’AVOIR PARTAGE AVEC
 MOI LA BEAUTE * LA FLAMICHE AUX MAROILLES * LE GATEAU CARPEAUX * JAZZ *
 BONBON * CAISSIERE * ROCK’N ROLL * APRÈS AVOIR BIEN JOUE ET BLUTE LE TEMPS,
 IL CONVENAIT DE BOIRE QUELQUE PEU * IL Y A NEUF MILLE CEPS DE VIGNE * ON NE
 SE BAIGNE JAMAIS DEUX FOIS DANS LA MÊME RIVIÈRE * OH ZUT ! * UN ORATEUR
 TROP LONG EST COMME UNE HORLOGE QUI SONNERAIT TOUTES LES MINUTES *

5

 AIMER, QUOI D’AUTRE ? * DE LA-HAUT, LIRAS-TU CES MOTS QUI BRILLENT SUR TA
 VILLE CHERIE ? * QUAND UN CORBEAU S’ENVOLE D’UN POIRIER, UNE POIRE TOMBE *
 NUAGE DE L’INCONNAISSANCE * COURAGE MES SŒURS * QUIDONNE NE DOIT
 JAMAIS S’EN SOUVENIR, QUI RECOIT NE DOIT JAMAIS L’OUBLIER * JE T’AIME, KEIKO *
 JE T’AIMERAI * MONIKA MA BELLE * ALIX, MON ENFANT * ON PEUT MOURIR D’ÊTRE 
 IMMORTEL * LA LOI EST DE TROIS JOURS PLUS VIEILLE QUE LE MONDE *

6

 MON BEAU NAVIRE O MA MÉMOIRE AVONS NOUS ASSEZ NAVIGUE ? * IL Y AVAIT EN
 FACE DE LA GARE UN PETIT SQUARE ENTOURE DE GRILLES AVEC DES NOTES DE
 MUSIQUE * J’AVANCE DANS UNE ÉTRANGE DANSE * UNE FLÈCHE EN PLEIN CŒUR *
 UN BEAU SOIR L’AVENIR S’APPELLE LE PASSE, C’EST ALORS QU’ON SE RETOURNE ET
 QU’ON VOIT SA JEUNESSE * DANS MON SOMMEIL, UNE BOUCHE MUETTE ME PARLE
 DU DERNIER BAISER * LE DESTIN CONDUIT QUI Y CONSENT, TIRE QUI LE REFUSE *
 SOUVIENS-TOI DES ONZE URSULINES * TU ES CONVIE A AIMER *

7

 DEUX DROITES PARALLÈLES S’AIMAIENT, HÉLAS ! * LES HOMMES MARCHENT SUR LA
 TERRE AVEC LEUR TÈTE * DIX HEURES SONNAIENT A L’HORLOGE DU CHÂTEAU *
 SENTINELLE, QUE DIS-TU DE LA NUIT? * ET TOI PIERROT,RACONTE-NOUS ENCORE
 UNE HISTOIRE * OÙ IL Y A DE L’OMBRE IL Y A AUSSI DU SOLEIL * LE TEMPS DES
 HOMMES EST DE L’ÉTERNITÉ PLIÉE * LA TOISON D’OR * C’EST UN FIL QUE NOUS
 TISSONS DE NOTRE PROPRE MAIN * L’ENFERMEMENT A ÉPAISSI MON TEMPS ET
 ALLÉGÉ MA PEINE * VA LA MAGNIANIME* J’M’APPLIQUO, J’ETOS SACH’ J’MERITO
 EUN’IMACH * 

8

 JACQUEMART LE VAGUIER DIT L’ARBRE D’OR AU SEIZIÈME* SALY * PATER *
 WATTEAU * ET TOUS LES AUTRES * ATHÈNES AU CŒUR DU HAINAUT * ENTRE CIEL ET
 TERRE SUR UNE BASE SOLIDE * PINCEAUX, MARTIAUX ET BURINS * DES OUVRIERS
 DITE CURIANDRE DE TROIS MILLE HUIT CENTS LIVRES * LA CLOCHE BLANCHE DE
 NEUF MILLE * JE TOMBE EN 1843, ME RELÈVE EN 2007 *TOTEM DE MOTS POINTANT
 LES ÉTOILES * L’IMAGINATION COMPREND MIEUX QUE LA PAROLE NE PEINT *
 DOUCEMENT, COCHER, JE SUIS PRESSÉ * ET... CHUT ! L’HORLOGE S’EST RÉVEILLÉE, 
 VOICI MINUIT * MERCI BIEN, AU REVOIR *

9

 LE POÈTE FROISSART AU JARDIN DES MOTS * LE PARC OÙ COULE LA RHÔNELLE *
 VAL’ANCIENNE,* QUE CA CHANTE QUE CA SIFFLE * RIS JUSQU’À L’ÉBLOUISSEMENT *
 NOUS SOMMES DE L’ÉTOFFE DONT LES RÊVES SONT FAITS ET NOTRE VIE EST
 ENTOURÉE DE SOMMEIL * TOUT CE QUI MONTE CONVERGE * LOUIS * MON GRAND ET
 GLORIEUX CHEF D’ŒUVRE EST DE VIVRE À PROPOS * SOLA *LA VIE N’EST QU’UNE
 OMBRE QUI MARCHE * OTE-TOI DE MON SOLEIL * MON BON GHILAIN MON QUINQUIN
 * LA POÉSIE EST UN TRÉSOR QUE L’ON DOIT JETER * NOUS EN RÊVIONS TOUS, YOURI L’A FAIT *

10

 DEUX PLACES AU SEIN D’UN LACIS DE COURS D’EAU * LA CANTILENE DE SAINTE
 EULALIE * DU DRAP ET DU BLÉ DU COMTÉ DE HAINAUT BAU DOIN III * QUARANTE CINQ
 MILLE HECTARES DE PARCS NATURELS * SEPT MILLE DE FO RÊTS DOMANIALES * LA
 LUCCULUS * LA LANGUE * LES SOTTISES * LE MYSTÈRE DE 1547 * MARIN LA MESLEE*
 CHRONIQUES INACHEVÉES DE FROISSART À MINEUR * DES MOTS, DES MOTS, DES
 MOTS... * LE CHARBON, LE SUCRE ET L’ACIER ÉTAIENT D ’OR * TERRE DE
 CHAMPIONNES * SI LA BRANCHE VIEILLIT, TU NE POURRAS PLUS LA COURBER* LE
 TEMPS IRRÉPARABLE FUIT *

11

 JACQUES MON AMOUR MON PTIT MARCHAND D’MOUCHOIRS - MOUCHOIRS HOMME,
 FEMME, ENFANT QUE TU VENDAIS AVEC JOIE ET TALENT SUR LES MARCHES D’ICI DE
 VIEUX CONDE, DE FRESNES SUR ESCAUT... * IL FAIT NOIR AU PIED DU PHARE *
 COMMENT VIVRE SANS INCONNU DEVANT SOI * EN BUS, EN TRAIN, A PIED C'EST
 POUR LE CINÉMA QUE JE VENAIS ICI * LA JONQUILLE * LA BIÈRE DE GARDE * LA
 SEBOURG A JENLAIN * REMPARTS PERDUS * DENTELLES D’ANTAN * JOSEPHINE, MA
 MÈRE TU AS CINQ ANS AUJOURD’HUI ET TU PARLES FLAMAND * LE BONHEUR TE VA
 BIEN *

12

 A ONZE HEURES NEUF MINUTES TROIS SECONDES, UNE COLOMBE DELA FAMILLE
 DES “COLOMBINA” SE POSA PLACE DE LA DÉESSE ATHÉNA* CA SENT SI BON LE
 PRINTEMPS, LA MAISON, TES LÈVRES * QUATRE JOUEURS DE HAUTBOIS SUR LE
 BALCON DU BEFFROI * JEAN MINEUR 0001 * VIVE LA CULTURE POPULAIRE * IL FAUT
 SE MEFIER DES MONUMENTS QUAND LES PIGEONS COMMENCENT A S’Y
 INTERESSER * J’Y SUIS J’Y RESTE * AVEC TOUS MES FUSEAUX J’AI TRESSE DES
 RESEAUX * J’MARCH’ CLOPINETT’, J’AI R’SORTI MES BOBINETT’S * MAMIE SE REFAIT
 UNE JEUNESSE *

13

 CROQUE A PLEINES LÈVRES LE PAIN CHAUD QUI CROUSTILLE * CROQUE A PLEINES
 LEVRES * JE VEUX DIRE SANS PEUR ET SANS REPROCHE COMME AU PARADIS
 TERRESTRE * C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT BOIRE * FRITES * BALADES * POT
 CHEVLECH * BINBIN, LOULOTTE ET CONFETTIS * BIENVENUE A TOI QUI FOULES MA
 TERRE * LE MONDE ENTIER EST UN THÉÂTRE * LE OUI ET LE NON HUMAIN ME
 POURSUIVENT PARTOUT * QUEL EST LE FRET SUR L’ESCAUT ? * VILLE NOUVELLE,
 ENVIE NOUVELLE * LES HEURES, LES JOURS, LES ANNÉES, LA PRISON ME LES A FAIT
 COMPTER * LES VOITURES BALAYENT LA VILLE DE MES PAS * S’ÉCROULE MON
 TEMPS * LE TRAMWAY M’A VOLÉ MON VÉLO *

14

 LE SAC DES DÉSIRS N’A PAS DE FOND * CŒUR JOYEUX VEUT RIRE À L’INSTANT * MIDI
 PARTAGE * J’AI R’PRIS TOUT MIN COURACH’ * SUR QUE TOUT NE VA PAS AU MIEUX ICI
 MAIS LES FILLES SONT TOUJOURS PLUS BELLES CHEZ LES VOISINS * CHICORÉE
 D’ORCHIES * CHIQUES DE BAVAY * FÊTES GALANTES À CYTHÈRE * LOISIRS *
 BOWLING * SKATE PARC * FOOTBALL ET CINEMA * MON CŒUR S’APPELLE V.A * IL
 VAUT MIEUX VIVRE UNE ANNÉE DE LION QUE DIX ANNÉES DE MOUTON * ENTRE ICI ET
 AILLEURS * HIER ET DEMAIN * L’ENVOLÉE PREND TOUT SON SENS * LE PRÉSENT
 ABONDE *

15.

 VALENCIENNES MA BELLE * MA TERRE DE FER AUX DENTELLES * MA FIÈRE
 OUVRIÈRE * MON PETIT ARPENT DU HAINAUT * DITES-MOI LA PAIX DES OISEAUX SUR
 L’ÉPAULE DE LA DODENNE* TON SOURIRE ROUGE PHENIX, TES YEUX BLEUS SAINT
 CORDON * VALENCIENNES ! EJ T’ARCONNE TI T’ES D’MIN COIN * EJ T’AI QUIER ED
 TOUT MIN CŒUR, ET TÉ L’RENDS AVEC DU BONHEUR * VALENCIENNES VAL EN
 MIENNE * TES VIEILLES RUELLES,LA BEAUTÉ DE TES CLOCHERS * MON AME N'EST
 PLUS EN PEINE* AUCUNE AUTRE NE M’APPORTERA AUTANT DE CHALEUR GRISE *

16

 DANS TON PETIT ENCLOS DU BEGUINAGE AUX MURS FLEURIS TU M’AS RACONTE *
 APRÈS AVOIR SAUVE LA VIE D’UN CYGNE * UNE PRINCESSE FIT CONSTRUIRE UNE
 VILLA AU BORD DE L’ESCAUT * ELLE L’APPELA VAL EN CYGNES * ET VAL EN CYGNES
 DEVINT VALENCIENNES * HUIT BELLES SONNÈRENT LA PREMIÈRE FOIS LE JOUR DE
 LA TOUSSAINT 1358 * AUTOUR LES ENSEIGNES LE TRITON LA SIRÈNE LE CASTOR ET
 L’ELEPHANT * L’OCTROI OCCUPAIT LE DROMADAIRE ET LE TAUREAU MARIN *LA
 GRAND’PLACE AUX POULETS, DE LA CROIX D’ARMES ET AUX CÈPES * JE ME LIVRE EN
 AVEUGLE AU DESTIN QUI M’ENTRAÎNE *

17

 TANT QU’À FAIRE QU’À VOYAGER DANS LE TEMPS, IL VAUT MIEUX QUE LE TEMPS
 SOIT BEAU * MÉROVINGIENS * SAINT GILLES DE L’ESCAUT ET DE LA RHÔNELLE *
 CLOVIS II ROI DES FRANCS * 693 * LE TRAITÉ DE VERDUN * LA NEUSTRIE *
 L’AUSTRASIE * L’ARRIVÉE DES NORMANDS *LA PESTE ET LA FAMINE EN 1008 * JEANNE
 DE FLANDRE * BAUDOIN DE CONSTANTINOPLE * FRANÇOISE BADAR * LAMONINARY *
 LE TRAITÉ DE NIMÈGUE ET VAUBAN * HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN * QU’ILS SOIENT
 SQUARES, BOULEVARDS, LYCÉES OU GÂTEAUX * LE TEMPS N’A PAS LA MÊME
 ALLURE POUR TOUT LE MONDE *

18

 JE SUIS DE PARTOUT MAIS MES RACINES SONT D’ICI * CETTE JOLIE GOUTTE D’EAU A
 DES MILLIERS DE KILOMÈTRES DE CONTOUR * PARTIE DU LIBAN CE N'EST PAS UN
 HASARD SI MES PAS M'ONT CONDUITE ICI * UN PIED SUR TERRE ET DEUX AILES
 POUR S’ENVOLER * COMBIEN AGRANDIRONS NOUS LE MONDE ? * OH ! LA, LA ! OH !
 LA, LA ! JE VAIS ÊTRE EN RETARD ! * LA VIE EST SEMÉE DE MIRACLES * UNE HEURE
 N’EST PAS UNE HEURE, C’EST UN VASE REMPLI DE PARFUMS * FORTUNA FAVET
 FORTIBUS * J’AI DES MERCIS PLEIN LES POCHES * ALLONS DANS LE CIEL LES MAINS
 PLEINES DE FLEURS *