Du canal de l’Écaillon au ruisseau de l’Ange

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher

HPa-question.png

Cette page est en attente de contributions... (ou simplement de relecture)

Si vous souhaitez apporter votre contribution à cet article, ou faire une demande de création de compte,

contactez mailto:hainautpedia@vallibre.fr, ou également sur facebook


Tout commence près de la chaussée Brunehaut Saint.Quentin-Bavay(RD 932) entre Raucourt-au-Bois et le Pont-à-Vaches. À partir du carrefour du Cimetière des Allemands, une route forestière dite de l’Ecaillon. Près de Rocourt arrivent d’un côté de cette route les ruisseaux Rouillie et Tabar qui se jettent sous un pont dans la rivière l’Ecaillon. De l’autre côté de la route forestière, un déversoir en béton et un matériel répartit les eaux : « tout droit » ce que nous appelons le canal de l’Ecaillon.

Le reste des eaux suit un cours plus naturel sous le nom d’Ecaillon. Avant qu’il ne franchisse la Chaussée Brunehaut, l’Ecaillon emplit l’étang ...de l’Ecaillon. Le reste de son parcours est bien documenté; il se jette dans l’Escaut à la hauteur de Thiant, entre Denain et Valenciennes...

Toujours dans la forêt, le canal de l’Ecaillon reçoit le ruisseau Escaudemetz avant de « se heurter » à la Chaussée Brunehaut. Une rigole ouvragée l’amène sous un pont de la chaussée Brunehaut , puis le canal joint une vallée naturelle. Près de la ferme de l’Hôpital le canal reçoit le ruisseau du Pavé venant du carrefour de l’Opéra.

Au sud du Château Mantoue, notre canal traverse une zone verte marécageuse dans laquelle il se partage en deux bras qui se jettent dans l’étang du Pont-Rouge .

L’étang du Pont-Rouge, bien documenté, marque son entrée dans les fortifications de la ville de Le Quesnoy, dont il est une célèbre base de loisirs.Une barrière de béton assure la hauteur de l’étang; le surplus circule de deux façons: -- d’une part sous la porte Faulroeux rendue à un étang ; ces eaux suivent ensuite les fortifications du Nord par des canalisations -- d’autre part dans un superbe jardin floral où il serpente vers l’ancien centre de tir, puis le Jardin des Souvenirs et enfin l’étang du Fer à Cheval.

Le long de la berge de l’étang du Fer à Cheval se trouve un petit bâtiment en bois dans lequel le surplus s’écoule avec toutes les eaux claires issues des sources et étangs de la ville. L’eau suit alors un parcours souterrain et ressort près de la ligne de chemin de fer sous le nom de ruisseau de l’Ange.

Le ruisseau de l’Ange longe le cimetière, quitte Le Quesnoy dans les Prés du Roy et se rend tranquillement entre Orsinval et Villers-Pol pour se jeter dans Cliquez! la Rhonelle Cliquez! , affluent de l’Escaut à Valenciennes.

Création du Canal : Vers l’an mille, les paysages terrestres étaient tout autres. Les terrains verts et boisés étaient loin d’être entièrement maîtrisés par l’Homme. Les cours d’eau n’avaient pas des parcours fixes et uniques. Chaque inondation changeait les tracés des bras des cours d’eau; sans compter la main de l'homme lors de l'extension des lieux habités (selon les historiens,les eaux de l’Escaut et la Rhonelle formaient ainsi quatorze «rivières» dans Valenciennes!)

La Chaussée Brunehaut moyenâgeuse, est apparue comme un obstacle (d’où la formation de l’étang de l’Écaillon). C’est par plusieurs bras que l’Écaillon la franchissait, creusant les coteaux de la sortie de la Forêt de Mormal. Plus bas, le bourg naissant de Le Quesnoy recueillait toutes sortes d’eau pour former des étangs dont les poissons servaient à l’alimentation des habitants ; la population augmentant, les quercitains ( nom des habitants du Quesnoy ) ont augmenté le débit du Ruisseau du Pavé alimenté d’eaux venant de l’Écaillon. D’où un premier canal.

Puis de plus en plus l’Homme prend possession des terres et délimite les cours d’eau ; pour fortifier Le Quesnoy sous les comtes locaux, puis sous Louis XIV, le tracé actuel est apparu, pour être capable d’isoler la place-forte modernisée par Vauban qui ne « faisait pas les choses à moitié » : d’où l’importante rigole par laquelle le canal franchit la Chaussée Brunehaut !

Le canal de l’écaillon fait partie de ces cours d’eau qui assurent les maillages entre les rivières petites ou grandes ; la qualité de ses eaux est surveillée comme pour tous les cours d’eau; il peut servir de régulateur pour l’Écaillon et la Rhonelle qui peuvent déborder, ainsi que pour les étangs de le Quesnoy.

Bonne balade!

Cette page est en attente d'illustrations (images, photos, cartes postales, ...)
Vous pouvez envoyer vos contributions à l'adresse mailto:hainautpedia@gmail.com
en indiquant précisément l'auteur, la date et éventuellement le lieu de la prise de vue.
NB : Les contributions à hainautpédi@ doivent être librement réutilisables