Crespin

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher

Chargement de la carte...

Habitant(e) de Crespin,

Vous êtes passionné(e) par l'histoire de votre commune, par ses monuments, par son patrimoine culturel, économique, artisanal. Vous souhaitez préserver ses traditions, ses animations...

HainautPédi@ vous propose de contribuer à un projet collectif où chaque commune du territoire à sa place.

Déposez vous-même vos contributions (demander la création d'un compte personnel) ou, plus simplement faîtes nous parvenir vos textes, témoignages, photos, cartes postales

  • à l'adresse de courrier électronique : mail
  • via notre page facebook

Nom 
Crespin
Gentilé 
Crepinois (e)
Site internet 
http://www.crespin.fr/
Intercommunalité 
Communauté d'agglomération Valenciennes Métropole
Données statistiques 
Dossier INSEE Crespin
Annuaire mairie 
https://www.annuaire-mairie.fr/ville-Crespin.html
PNV 
https://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/in/faces/browse.xhtml?query=Crespin


 Les informations évidemment non-exhaustives disponibles sur HainautPédi@
Une information erronée ou manquante ? N'hésitez pas, contribuez ! mailto:hainautpedia@vallibre.fr
Patrimoine religieux
Fontaine Saint-Landelin
Associations de la commune
Alexandre (géant), Crespin Mémoria
Livre(s) évoquant la commune
  • Crespin-Histoire Abbaye.jpg
  • Histoire de l'Abbaye de Crespin
  • Le Valenciennois meurtri
  • Géant(s) de la commune
    • Alexandre (géant)

    • Patrimoine brassicole
      • Brasserie d'Amblise
      • Toponymie 
        La commune avait pour nom il y a bien longtemps, Crispinius et Crispin

        Bref historique

        Crespin est une ville frontière avec la Belgique.

        D'après le site internet de la commune (voir Sources en bas de page)

        Au lendemain de l'époque Gallo-Romaine, les environs de Crespin furent habités par une population relativement importante imprégnée des traditions des Nerviens, mêlées au culte des dieux de Rome et des croyances des Francs. Une voie de communication allant de Hensies à Famars traversait la forêt d'Amblise.

        En 642, aprés avoir fondé l'Abbaye de Lobbes, d'Aulne puis celle de Wallers en Thiérarche, Saint-Landelin aidé de deux disciples (Adelin et Domitien) arrive dans la forêt d'Amblise pour évangéliser la population vivant dans ces lieux.

        En 648, les premières huttes en bois furent construites.

        Saint-Landelin ficha son bourdon en terre et fit jaillir une source, l'eau en grande abondance faisait des ondes crespelues, ce lieu fut appelé CRESPIN. (Ce lieu est aujourd'hui encore visible, la fontaine Saint-Landelin se trouve dans le Bois du Compose)

        Saint-Landelin considérant le lieu trop marécageux, l'abandonna et remonta d'un mille environ dans la forêt et bâtit une église dédiée à Saint-Pierre. Cette abbaye fut appelée monastère Saint-Landelin au retour des Bénédictins. L'Abbaye est construite à l'endroit où le Quinquerniau (ruisseau alimenté par la Fontaine Saint-Landelin ) se jette dans la rivière l'Hogneau (Honniau). Landelin meurt le 15 juin 686.

        De 1080 à 1802, 48 Abbés passeront à l'Abbaye de Crespin.Crespin au coeur des Guerres des Royaume :L'Escaut marque la frontiére avec les espagnols, Condé est aux mains des armées de Charles Quint alors que Crespin se trouve sur le royaume de France.

        En 1676, Louis XIV prend la ville de Condé. Elle sera fortifiée par Vauban.

        De 1706 à 1708, Des soldats de l'armée du Roi Soleil logent à l'Abbaye. Le Duc de Bavière et son armée refoulent les Français et logerons à Crespin.

        1709-1711, Bataille de Malplaquet, Crespin sera dévasté.

        1712, Victoire de la bataille de Denain du Maréchal de Villars.

        1728, Grande inondation : la famine s'abat sur la ville.

        1745, Bataille de Fontenoy : l'abbaye est pillée

        1750 à 1755, Construction de l'Abbaye dont nous conservons aujourd'hui encore de nombreux vestiges.

        1765, La peste dure 6 mois, on enterrera 3 à 4 personnes par jour

        . . .

        24 août 1914 
        De violents combats opposant les troupes anglaises du commandant O'Reilly et les troupes d'invasion allemandes. Le commandant et 47 de ses hommes y perdront la vie.
        À lire dans vdn Crespin, place d’un fait terrible de la bataille de l’Escaut

        Maires de la ville

        • 1917-1936 Paul François
        • 1936-1943 Fernand Thellier
        • 1945-1951 Paul Hayoit
        • 1951-1959 Albert Bourlier
        • 1959-1979 Victor Dubois
        • 1979-1993 Jean Boulet
        • 1993-2001 Hervé Lecomte
        • 2001-2008 René Flamcourt
        • Depuis 2008 Alain Dée

        Géant

        Le géant de Crespin est Alexandre.


        Patrimoine minier

        Le 27 mai 1836, une ordonnance royale instituée en faveur de Grégoire Joseph Libert accorde la Concession de la Houille de Crespin. Plusieurs forages furent creusés, mais aucun ne permis d'explorer avec profit la partie de la concession située à Crespin. Aprés la nationalisation, cette concession fait partie du groupe HBNPC d'Anzin.

        Patrimoine industriel

        A.N.F. Crespin

        Les ANF furent créés en 1882 par une puissante société. L'installation et l'outillage ont été faits par Victor de Mestreit, Directeur des Chemins de Fers du Nord. Le capital s'élevait à 1.200.000 Francs de l'époque. L'entreprise fabriquait des wagons et voitures de chemin de fer.

        En 1885, on commença la construction de locomotives. Le personnel comptait 1100 salariés à l'origine et passa à 1600 en 3 ans. Les A.N.F qui ont compté jusqu'à plus de 2000 salariés à certaines époques ont été repris par le groupe canadien Bombardier. De grands projets comme les voitures du Transmanche, du TGV, les trains régionaux, ont été réalisés par l'usine de Crespin qui se trouve aujourd'hui au coeur du Pôle Européen Ferroviaire du Valenciennois. Un projet d'agrandissement de cette zone industrielle est actuellement en cours.

        Bombardier emploie aujourd'hui plus de 1500 personnes et compte en ses murs plusieurs entreprises sous-traitantes.

        Sources