Celcosa

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher
Nom 
Celcosa
Descriptif 
Usine de fabrication de cellulose, matière première du papier
Commune 
Condé-sur-l'Escaut
Logo-OSM.png Localisation géographique 
La coordonnée suivante n'a pas été reconnue : °,°.
Fondations de la CELCOSA à Condé-sur-l'Escaut.
Incendie de la CELCOSA en 1970.
Conde-CELCOSA Placard.jpg
Conde-CELCOSA Placard-02.jpg

En 1927, création de la «Soierie Vauban» qui deviendra plus tard la CELCOSA.

En 1932, la «Soierie Vauban» cesse ses activités.

En 1938, la Cellulose de Condé-sur-l'Escaut (CELCOSA) s'établit dans une ancienne usine de fil artificiel de Condé. Elle est fondée par des israélites qui émigrent définitivement en Argentine pendant la guerre.

En 1941, elle passe sous le contrôle de la Société Michel Dassonville et Cie, appuyée par France Rayonne et la Société d'Étude des Textiles Nouveaux, ancienne filiale de la Compagnie de Saint-Gobain appartenant maintenant à Charles Lenormand

Le jeudi 28 mai 1970, un incendie ravage l'usine.


Janvier 1967 
Journal officiel -- débats parlementaires -- compte rendu intégral (extrait)

23144. — 19 janvier 1967 . — M . Bustin expose à M. le ministre des affaires sociales qu'une entreprise de papier cellophane, « Celcosa », située sur le territoire de Condé-sur-Escaut, vient de procéder brutalement au licenciement de 60 membres de son personnel et que l'entreprise Delhaye, fabrique de carreaux de ciment à Vieux-Condé, vient également de licencier 19 personnes. D'autre part, depuis plusieurs années, de nombreux employeurs ont procédé à la fermeture de leurs entreprises, notamment les fabriques de chaussures, les établissements Brasseur, à Vieux-Condé, l'usine de textile artificiel Kuhlmann, à Odomez, la cimenterie de Fresnes-sur-Escaut, etc . De plus, les Houillères nationales, groupe de Valenciennes, viennent d'annoncer la fermeture du puits Cuvinot, situé à Onnaing, pour la fin de l'année 1967 ; la Société de matériel automobile, anciennement Sima-Industrie, située à Vieux-Condé, vient de réduire ses horaires de travail à 45 heures. Compte tenu de cette situation lamentable, la région de Condé connaît une récession économique inquiétante. Un nombre important de travailleurs sont en chômage, notamment plusieurs centaines de jeunes qui ne perçoivent aucune allocation de chômage . Les 800 personnes occupées dans le puits Cuvinot seront mutées dans d'autres sièges, ce qui aura pour conséquence l'arrêt de l'embauche dans le groupe intéressé. Il n'a été tenu aucun compte du sort des travailleurs licenciés et aucune mesure véritable n'a été prise pour leur reclassement . En conséquence, il lui demande quelles mesures le Gouvernement compte prendre pour : 1° maintenir l'activité de l'usine Celcosa à Condé et du puits Cuvinot à Onnaing ; 2° accélérer l'implantation d'usines nouvelles dans cette région, en considération du nombre de chômeurs des deux sexes dont certains ne perçoivent pas d'allocations, plus particulièrement pour les nombreux jeunes qui, depuis une très longue période, sont à la recherche d'un emploi ; 3° qu'aucun licenciement ne soit effectué sans reclassement préalable avec maintien des avantages acquis .

Sources 

HPa-question.png

Cette page est en attente de contributions... (ou simplement de relecture)

Si vous souhaitez apporter votre contribution à cet article, ou faire une demande de création de compte,

contactez mailto:hainautpedia@vallibre.fr, ou également sur facebook