Adrien Jean-Baptiste Bourgogne

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher

Condé-sur-l'Escaut - 12 novembre 1775, Valenciennes - 14 avril 1867, militaire français des guerres de l'Empire, célèbre pour ses mémoires sur la campagne de Russie

Adrien, Jean-Baptiste Bourgogne est né à Condé-sur-Escaut où son père était marchand de toile.

En 1806, il entre dans les Vélites de la Garde Impériale. Cette année là, la campagne militaire le conduit en Pologne et il passe Caporal.

En 1808, il se bat en Espagne et au Portugal.

En 1809, il est blessé à la jambe et au cou, à Essling (Autriche).

En 1810 et 1811, malgré sa blessure, il continue ses campagnes en Espagne et au Portugal.

En 1812, Napoléon 1er réunit sa garde avant la marche sur les Russes. La guerre est déclarée au Tsar; Bourgogne arrive à Vilma. Il est Sergent.

En 1812, l’Armée française marche sur Moscou qu’elle atteint en septembre . Les Russes incendient leur ville qui est pillée par les soldats de la grande Armée. Puis c’est la retraite avec ses fatigues, ses fièvres, ses blessures, les épidémies, le froid... Le Sergent Bourgogne perd la piste de son régiment mais reste dévoué à son Empereur.

À sa rentrée en France, le régiment du Sergent Bourgogne est réduit à vingt-six hommes. Il avait participé aux batailles de Smolensk, la Moskova, Krasnoé, la Bérézina.

En mars 1913, Bourgogne reçoit l‘épaulette de Sous-lieutenant au 145ème de Ligne. Il repart pour la Prusse, se bat à Lützen et Bautzen ; blessé au combat de Dessau, en octobre 1913, il est fait prisonnier. En captivité, il rassemble ses souvenirs et prend des notes.

En 1814, le Roi Louis XVIII rentre à Paris; Napoléon part pour l’île d’Elbe. Bourgogne démissionne, son Empereur n’est plus en France! Revenu chez lui, à Condé sur Escaut, il se marie le 30 août 1814 et aura deux filles.

Après la mort de son épouse, en 1822, il se remarie avec Philippine Godart, originaire de Tournai. Et il s’établit marchand mercier comme son père.

En 1830, il reprend du service et il est nommé Lieutenant-adjudant de place le 10 novembre, à Brest. Il est nommé Officier de la Légion d'Honneur le 21 mars 1831.

En 1832, il obtient le poste d’Adjudant à Valenciennes; il prend sa retraite en 1853.

Il écrit alors ses mémoires dans un manuscrit intitulé «Mémoires du sergent Bourgogne (1812-1813)».

Le 14 avril 1867 Adrien Bourgogne décéde à Valenciennes. Il est inhumé au Cliquez! cimetière Saint-Roch Cliquez!

Annonce du décès : https://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/ark:/29755/B_596066101_PEF/1867/04/23/v0002.simple.highlight=Adrien%20Jean-Baptiste%20Bourgogne.selectedTab=thumbnail.hidesidebar
Sources