Compagnie des mines de Thivencelle

De HP@2
Révision de 24 janvier 2017 à 21:18 par Admin (discussion | contributions) (5 révisions importées)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

En 1837, les sociétés de Thivencelle, Fresnes-Midi et Condéenne effectuent des sondages dans une partie inexploitée du bassin. Ces trois sociétés fusionnent pour donner naissance à la Compagnie des mines de Thivencelle. Trois concessions leur sont accordées par le décret du 10 septembre 1841 : Escautpont, Thivencelle et Saint-Aybert, pour une superficie de 1 546 hectares. Après un échec avec les fosses l'Avaleresse Bruneau et Pureur, la fosse Soult ouvre en 1839 mais son fonçage ne commence qu'en 1845. La fosse Saint-Pierre qui a connus beaucoup de retardement n'a commencé à produire qu'après la crise charbonnière de 1873. La fosse Saint-Aybert est la dernière à être ouverte en 1925.

Ancien bureaux

Ancien bureaux de la Compagnie des mines de Thivencelle

Construit au 1er quart 20e siècle à l'adresse : 36 rue du Maréchal-Soult 59970 Fresnes-sur-Escaut Éléments protégés : Les façades et toitures du pavillon d'entrée, rue du Maréchal-Soult avec entrée par la rue Zamenhof (cad. AP 1094) : inscription par arrêté du 12 janvier 2010


Pour s'y rendre openstreetmap

Fosse de Saint-Aybert à Saint-Aybert

La Compagnie des Mines de Thivencelle décide de construire un puits moderne et de grand diamètre sur la concession de Saint-Aybert inexploitée pendant longtemps à cause d'un épais manteau de mort terrain. Fonçage entrepris le 11 mai 1925. Le terrain houiller est atteint après avoir traversé 285 mètres de mort terrain. En 1939, le puits atteint 600 m. La direction est assurée par M. Azaïs. Elle ferme en 1956.

Mine Soult et Saint-Pierre

Après les destruction de la guerre 1914-1918 deux installations de criblage-lavoir sont installées à Soult et à Saint Pierre, deux presses à boulets produisant 300 tonnes par jours ainsi que deux centrales électriques. Soult produit 95 900 tonnes, Saint Pierre 90 300 tonnes. 800 personnels au fond et 400 au jour. Sont à la disposition du personnel : 2 caisses de secours, 537 maisons et une école primaire.

Après la nationalisation, la Compagnie disparaît. La fosse Soult continuent d'extraire jusque 1947 puis, avec Saint-Pierre sert de puits de service et d'aérage pour la Fosse Ledoux. Soult ferme en 1970 et Saint-Pierre en 1989.


Sources