Un ermite nommé Bertholin

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher

Bien que l'on ait aucune certitude de son existence réelle, l'apparition du nom de Bertelain date de la seconde moitié du XVIIe siècle (Abrégé de l'histoire du miracle arrivé l'an mille huit en faveur de la ville de Valenciennes),Antoine-Séraphin-Joseph Derbaix (1722-1780?,imprimerie Derbaix Douai)

Tradition

Une tradition plus que millénaire a gardé le souvenir d'une petite fontaine (fontenelle) où un ermite, que l'histoire a identifié sous le nom de Bertholin, reçut une nuit de septembre la vision miraculeuse qui, tout le monde le sait désormais, fut à l’origine du Tour du Saint Cordon de Valenciennes. On a parlé bien sûr d’un ermite... C’était un religieux contemplatif, mais il était sans doute voyageur ou itinérant, peut-être passeur pour le gué qui franchissait l’Escaut tout proche; son double trajet vers Valenciennes et son discours aux valenciennois, qui furent instantanément réceptifs à ses propos, nous donnent l’image d’un homme ayant une certaine force et un certain charisme. La tradition populaire l’a située à la source actuelle de Fontenelle, depuis protégée par une grotte et située non loin de la Chapelle de N D du Saint Cordon. Elle est ornée d’un blason de 1655, qui est sans doute une pierre de réemploi provenant d’une chapelle antérieure. Mais cette dernière, rappelons-le, fut édifiée en 1819.(extrait de l'histoire de l'abbaye de Fontenelle, JM Conreur, président de l'association de sauvegarde du patrimoine maingeois )

Le temps a passé; désormais le nom de Bertholin est entré dans l'histoire du Miracle de Notre Dame du Saint Cordon, patronne de la ville de Valenciennes.

Du nom de Bertholin

Le nom de famille Bertholin existe toujours dans une seule petite zone englobant les départements du Rhône et de la Loire. Je ne vois pas le prénom dans les documents lyonnais ou foréziens du Moyen Âge que j'ai jadis dépouillés. Chez nous, en tout cas, il faut me semble-t-il, ou bien considérer Bertholin comme un diminutif de Bertoul ou bien (mais on aimerait en savoir plus sur les textes relatant l'apparition) lire Bertelin, un prénom attesté dès les 8eet 9e siècles aussi bien à Grenoble et dans le lyonnais qu'en en région parisienne et en pays champenois (radical Bert «illustre, brillant» qu'on trouve dans Berthe, Bertin, Bertoul, Bertrand et, en seconde partie de composé, dans Robert etc.) Roger Berger, professeur de l'université de Lille, note transmise par Thérèse Lecroart.

Évocations

En juin 2008, à la Basilique Notre Dame du Saint Cordon, la cloche Joseph fêlée a été remplacée par une nouvelle cloche appelée Bertholin. Cette même année était inaugurée au 21 rue Abel de Pujol à Valenciennes, la maison Bertholin dotée au RDC d'une salle de conférence, d'une offranderie et d'un coin pique-nique. Au premier étage, un espace muséographique est dédié à Notre Dame du Saint Cordon.