Neuville-sur-Escaut

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher
Mairie de Neuville sur Escaut



Chargement de la carte...

Habitant(e) de Neuville-sur-Escaut,

Vous êtes passionné(e) par l'histoire de votre commune, par ses monuments, par son patrimoine culturel, économique, artisanal. Vous souhaitez préserver ses traditions, ses animations...

HainautPédi@ vous propose de contribuer à un projet collectif où chaque commune du territoire à sa place.

Déposez vous-même vos contributions (demander la création d'un compte personnel) ou, plus simplement faîtes nous parvenir vos textes, témoignages, photos, cartes postales

  • à l'adresse de courrier électronique : mail
  • via notre page facebook

Nom 
Neuville-sur-Escaut
Gentilé 
Neuvillois (e)
Site internet 
http://www.neuvillesurescaut.fr
Intercommunalité 
Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
Données statistiques 
Dossier INSEE Neuville-sur-Escaut
PNV 
https://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/in/faces/browse.xhtml?query=Neuville-sur-Escaut


 Les informations évidemment non-exhaustives disponibles sur HainautPédi@
Une information erronée ou manquante ? N'hésitez pas, contribuez ! mailto:hainautpedia@vallibre.fr
Toponymie 
Le nom de la commune pourrait provenir d'un faisceau de circonstance. D'une part, le village a été plusieurs fois détruit et reconstruit en 1340, en 1520 et 1595, d'où la «Neufville», d'autre part ses terres appartenaient conjointement à un riche propriétaire terrien dénommé Johannes de Novavilla (Jean de Neuville) et à l'abbaye de Saint Amand.

On retrouve le nom de Nova villa dès l'époque carolingienne cité pour la première fois dans un diplome en 863 par lequel Charles le Chauve soumettait la commune à la manse abbatiale de Saint Amand.

Bref historique

En 1090, un conflit éclatera entre Bouchain et Neuville. Tous deux possesseurs d'un moulin et d'un pont, les villages cherchent à obliger les villageois de la région à moudre leurs grains chez eux afin de percevoir les taxes de mouture et de péage.

En 1107, Novavilla est divisée en deux bourgades donnant naissance à Neuville et à Lieu-Saint-Amand.

En 1433, le Hainaut entre dans la Maison Bourgogne et Louis XI franchit le canal de l'Escaut par le pont de Neuville en 1477.

Les terres de Neuville seront représentées sur les gouaches du Duc de Croÿ, seigneur d'Avesnes et gouverneur du hainaut, entre 1597 et 1610.

En 1521, le village est détruit par l'Armée de François 1er.

En mai 1676, Louis XIV traverse le village, s'en allant prendre Bouchain et deux ans plus tard, Neuville et la région rejoignent la Maison de France.

En 1712, le Maréchal Louis Hector de Villars franchira, lui aussi l'Escaut par le pont de Neuville pour gagner la Bataille de Denain.


Au 19eme siècle, alors que l'on creuse des puits de mines à Lourches, Douchy, Denain et Escaudain, Neuville reste une bourgade rurale vivant essentiellement des travaux des champs.

À partir de 1900, la commune compte une sucrerie, une verrerie, plusieurs brasseries, une moutarderie, une briqueterie, des chantiers de construction de péniches, un maréchal ferrant...

Dans les années 50, la commune s'agrandit, des écoles sont construites en 1956 et 1961, pour faire face à l'augmentation de la population neuvilloise :


493 habitants en 1801,
2671 habitants en 1954,
3096 habitants en 1968

En 1964, le moulin et l'écluse disparaissent avec le passage de l'Escaut à grand gabarit. Dans les années 80, les espaces publics sont aménagés et les grands équipements (salles de sports et salle des fêtes) voient le jour.

 Ces renseignements sont le fruit de plusieurs années de recherches réalisées par Guillaume Debruyne, 
 Neuvillois passionné   d'Histoire, et le "Cercle historique neuvillois".
 Extraits de son ouvrage, «Si Neuville m'était conté...»