La centrale EDF de Bouchain

De HP@2
Aller à : navigation, rechercher
La centrale EDF
Nom 
La centrale EDF de Bouchain
Descriptif 
Centrale électrique au charbon
Commune 
Bouchain
Logo-OSM.png Localisation géographique 

Construite en 1969 sur une zone de plus de 130 hectares, la centrale avait une capacité de production relativement modeste : elle était équipée de 2 tranches de 250 MW. On la surnommait « la Grande Dame ».

Mais 10 ans plus tard, sa capacité diminua de moitié. En effet, suite à l’effondrement d’une des 2 tours réfrigérantes pour une raison inconnue (ou non divulguée), EDF fut contraint d’arrêter le fonctionnement de la deuxième tranche.

Aujourd’hui, la centrale est arrivée en fin de vie. Elle a cessé de produire en 2015. Une nouvelle l'a remplacée.

L’ancienne centrale thermique fonctionnant au charbon. Elle aura fonctionné 35 ans ! Une centrale de nouvelle génération est née. Inaugurée officiellement en juin 2016, elle fonctionne autrement. Le process est appelé « cycle combiné gaz » En clair, une turbine à gaz entraîne un alternateur qui fourni de l’électricité. Mais cette nouvelle centrale a une particularité : les gaz générés par la turbine servent à chauffer l’eau d’une énorme chaudière. Les vapeurs générées par cette chaudière alimentent une seconde turbine qui vient ainsi, améliorer la puissance de la turbine à combustion, génératrice de courant. Le corps de cette centrale est plus modeste par rapport à l’ancienne imposante structure blanche qui sera probablement démolie. Sa présence fait d’ailleurs penser que les deux bâtiments produisent de l’électricité. Il n’en est rien. La physionomie du site se modifiera donc avec le temps, mais la tour réfrigérante, haute de plus de 120 mètres, restera toujours visible à plus de 30 km à la ronde !

Quelques données techniques ou chiffres  : - puissance : 605 mégawatts ; - alimentation des foyers : 680000 (ordre de grandeur) ; - flexibilité dans le fonctionnement et souplesse d’utilisation par rapport à une centrale nucléaire : elle peut atteindre sa pleine puissance au bout d’une demie heure ; - réduction des gaz à effet de serre de plus de 50 % par rapport à l’ancienne centrale.

Début du chantier (juin 2013)
Progression du chantier (juillet 2014)
Progression du chantier (avril 2015)
La centrale en activité (photo prise en septembre 2016). L'immense bâtiment blanc ne produit plus d'électricité