CSPV:B4

De HP@2
Révision de 25 janvier 2017 à 00:02 par Admin (discussion | contributions) (8 révisions importées)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

OCR

Reconnaissance de texte sur une page du bulletin num 4 / CSPV

Automne 1996

avec: Mr Patrick Roussies, Conseiller Municipal délégué au patrimoine et au tourisme.

Le Comité de Sauvegarde
La nomination du Maire comme chargé de mission pour la Fondation du Patrimoine est un signe fort de cette rentrée, n’est-ce—pas ?
Mr Patrick ROUSSIES 
Jean-Louis Borloo est depuis Juillet, pour six mois, chargé de mission pour la création et la mise en place de la future Fondation du Patrimoine. Rappelons que notre Maire s'est impliqué dans ce projet qu'il a soutenu devant l'Assemblée Nationale, pour qu‘il y est "moins de parisianisme et beaucoup plus de proximité" dans la rénovation, qui concernera des éléments du patrimoine rural et urbain, et non protégés au titre des monuments historiques ou des sites naturels.

Aussi. la mission s‘exerce a la fois auprès du Ministre de la Culture et du Ministre de l'environnement.

Un aspect novateur et essentiel de cette fondation sera de la placer sous 1e signe de l'insertion. En effet. Jean Louis BORLOO a insisté sur cette dimension économique et sur des possibilités nouvelles en matière d‘emploi et de formation dans les métiers de l'art et de l'artisanat.

Le CSPV 
Considérez—vous que la prise en compte du patrimoine L2 VALENCIENNES est actuellement suffisante .7
Mr P. ROUSSIES 
Elle est aujourd'hui réelle et satisfaisante ; elle a augmenté de maniere significative, car le Maire, le ler Adjoint à la Culture et a l'aménagement, et tous les élus concernés directement ou non par le patrimoine sont sensibilisés et se concertent avec moi-même pour tous les projets dans ce domaine. Il est vrai aussi que la Commission extra-municipale Patrimoine effectue un travail efficace ; la conservation de la barre du Coron des 120 dans son ensemble en est un exemple. Nous pouvons souhaiter que la place légitime du patrimoine soit systématisée.
Le CSPV 
À ce propos, quelles sont vos priorités quant au public .7
Mr ROUSSIES 
il faut une ouverture maximale du patrimoine A toute classe sociale et sensibiliser les jeunes. C’est pourquoi nous avons programmé une opération concernant les classes de CM1. des cette rentrée scolaire, dans le cadre des contrats ARVEJ (aménagement du rythme de vie de 1‘enfant et du jeune) avec 1‘aide de Mr L. De GALAIX, Adjoint Jeunesse et Sports, et Mme G.ADAM, Conseiller Municipal a l'Éducation. Grâce a un financement Jeunesse et Sports (Mme E.BISAU. a la DJS a été sensible des le début au projet) 600 enfants pourront cette année découvrir VALENCIENNES sous l'angle de son histoire urbaine et de son architecture.
Le CSPV
Nous pourrions enfin revenir sur des dossiers en attente et qui préoccupent tous les valenciennois : les Carmaniers, le coeur de ville sont-ils mis de côté ?
Mr P.ROUSSIES 
Au contraire, ils restent prioritaires : le quartier des Canonniers fait l'objet d'une réflexion avec l'ANAH et l'IFA pour rechercher les éléments historiques et optimaux de sa rénovation ; le délai pour finaliser son aménagement peut être évalué A deux ans. Quant au centre, la réflexion, sur le nombre de parking, aboutira bientôt.
Le CSPV 
Le tourisme relevant de votre délégation, pouvez—vous nous dire si la ville compte renouveler la demande pour l’obtention du label "Ville d’Art et d’Histoire" ?
Mr P.ROUSSIES 
Il faut d'abord continuer les actions de rénovation ct d'animation car la ville n’est pas tout a fait prête. Souhaiter une reconnaissance nationale a nos efforts, augmenter le tourisme de proximité : cela fait aussi l'objet d‘un travail éditorial ; en effet, deux livres sont prévus : un sur le quartier des Canonniers, et un autre concernant a la fois MONS, VALENCIENNES et CHARLEROI, La moitié de leur financement est acquise ; l'autre partie est en attente sur des crédits européens "tourisme" (programme INTERREG II),

Contribution dérivée du site CSPV